24 mai 2017

 

Prix Shaw pour Claire Voisin .

Claire Voisin s'est vue décerner le 23 mai 2017 le Prix Shaw en mathématiques.
(sorte de "prix Nobel asiatique")
En savoir plus

Libellés : , ,


23 mars 2017

 

Le prix Abel de mathématiques décerné à Yves Meyer.

Récompense méritée pour le mathématicien Yves Meyer, principal inventeur 
des « ondelettes », cet outil qui permet de compresser les images au format JPeg 2000. Mais cette technique de traitement du signal, venue de la géologie, va bien au-delà, complétant en quelque sorte les transformées de Fourier, et a trouvé bien d'autres applications dans les sciences et les technologies. Les pavages de Penrose, eux aussi, doivent beaucoup à cet homme, chercheur éclectique.

Déjà distingué en 2010 par le prix Gauss et en 1970 par le prix Salem, le mathématicien français Yves Meyer vient de recevoir le prix Abel, décerné chaque année depuis 2003 par l'académie norvégienne des sciences. À l'égal de la médaille Fields, qui a honoré Cédric Villani en 2010, cette récompense est considérée du niveau d'un prix Nobel, lequel n'existe pas pour les mathématiques.

La suite de l'article de Jean-Luc Goudet, sur Futura-Sciences  est ici

Libellés : ,


18 mars 2017

 

Sans commentaires

Libellés :


11 mars 2017

 

Un sketch écrit en 2011.

Libellés :


02 février 2017

 

Bienvenue dans le pire des mondes - Comité Orwell, Natacha Polony .



Présentation de l'éditeur:

Jour après jour, le monde s'installe dans une société totalitaire de moins en moins démocratique et le champ de nos libertés individuelles se rétrécit sérieusement. 

Exemples à l'appui, le Comité Orwell a choisi de dénoncer les dérives de nos sociétés. Parce qu'il y a peu de chances qu'un candidat à la présidentielle de 2017 se saisisse de ces sujets, alors qu'ils sont les seuls qui vaillent, les seuls qui déterminent la capacité à agir – ou la totale impuissance – du futur Président.





Jean Paul Brighelli vous donne son avis ici 


Libellés : ,


08 octobre 2016

 

Simplex, le dessin animé qui fait aimer les maths aux ados.

Développer la culture mathématique chez les plus jeunes et comprendre par le jeu que l’on peut agir grâce aux maths ! tel est l'objectif de la
série d'animation Simplex.
Chaque épisode est dédié à un théorème mathématique et prend la forme d’une situation-problème concrète, réaliste, connectée au quotidien des adolescents.  
L'histoire : dans la ville de Simplex, 4 adolescents, Ines, Marion, Tom et Julien, réussissent avec l’aide d’Euler Evariste, un videur de boîte de nuit érudit mais taciturne, à mettre en pratique les mathématiques dans leur vie quotidienne !
Leur secret ? Inès, Marion, Tom et Julien ne sont pas forcément « bons en maths » à l’école !
Cependant, leurs succès découlent de leur capacité d’appliquer le raisonnement mathématique hors les murs. Être un personnage de Simplex, c’est utiliser les maths pour se simplifier la vie etcelle des autres, rapidement et concrètement, avec des résultats immédiats !

Libellés : ,


14 septembre 2016

 

Le pianiste et le "musicophobe" (Suite et fin) .










Il y avait un pauvre gars, dans le voisinage, qui ne supportait pas le piano.
Le pianiste pourra continuer à égayer la place. la Ville de Nice le soutient.

Libellés :


08 septembre 2016

 

Sans commentaires.


Voir la vidéo ici

05 septembre 2016

 

Décès du mathématicien Jean-Christophe Yoccoz

La disparition de Jean-Christophe Yoccoz, médaille Fields 1994, 59 ans, a été annoncée ce lundi 5 septembre dans un communiqué de presse du ministère de l’Education nationale. "Le plaisir que je prends à faire des mathématiques est proche de celui ressenti par un artiste qui crée une œuvre", confiait-il lors d’une interview au journal du CNRS il y a deux ans.



Retrouvez son interview parue dans CNRS Le journal en juillet 2014 : 

Libellés : , ,


 

Ingrid Rocrieux - La langue des médias : destruction du langage et fabrication du consentement.

Libellés :


20 juillet 2016

 

Nicely .

Libellés :


06 juin 2016

 

Danse et mathématiques .

Libellés :


13 mai 2016

 

Décès de François Morellet, artiste géométrique .


















Ci-dessus,tableau de droite :
Répartition aléatoire de triangles
suivant les chiffres pairs et impairs
d'un annuaire de téléphone, 1958.


François Morellet est un artiste contemporain français peintre et sculpteur, né en 1926 à Cholet Maine-et-Loire et mort le 11 mai 2016 .
Il est considéré comme l’un des acteurs majeurs de l’abstraction géométrique de la seconde moitié du vingtième siècle et un précurseur du minimalisme.Dès la fin des années 1940, la peinture de François Morellet s'efforce d'évacuer la subjectivité individuelle en obéissant à des préoccupations collectives. Après une courte période figurative,il amplifie cette évolution vers un art délivré de tout romantisme en choisissant l'abstraction,sous l'influence de Pierre Dmitrienko : il adopte alors un langage géométrique très dépouillé, marqué par l'exemple de Mondrian composé de formes simples (lignes, carrés, triangles), dans un nombre limité de couleurs, assemblés dans des compositions élémentaires sur deux dimensions.
L’application rigoureuse des notions de géométrie, apporte au fil des années une approche spatiale qui le situe d’emblée à l'avant garde de l'Art concret ou Art minimal.
Après 1970 débute pour lui une période marquée par la création d'œuvres de plus en plus dépouillées, qui jouent avec leur support et l'espace qui les environne.


Source : Wikipédia

Libellés : ,


11 mai 2016

 

Mathématiques et langue française .

Ce n'est pas parce que l'école de mathématiques française est influente qu'elle peut encore publier en français ; c'est parce qu'elle publie en français qu'elle est puissante, car cela la conduit à emprunter des chemins de réflexion différents.

Lafforgue

Libellés :


25 avril 2016

 

Pétition pour l'abrogation de la réforme du collège !

Je demande l'abrogation du décret n°2015-544 du 15 mai 2015 portant réforme du collège

17 avril 2016

 

Autre lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem sur la réforme du collège .

Madame la Ministre, 

 J’ai conscience de l’importance et de la complexité de la mission qui vous incombe et qui vous honore : refonder l’Ecole de la République. Je respecte la sincérité de vos convictions ainsi que la détermination de votre engagement. Je n’ai pas non plus oublié vos interventions à l’Assemblée nationale lorsque, secrétaire d’Etat à la condition féminine, vous animiez des débats de haute volée et défendiez des lois en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes. Mais aujourd’hui, je me sens profondément meurtri par l’état de tension extrême dans lequel se trouve notre Ecole. De partout, montent des clameurs, des critiques et des plaintes, de la part des enseignants et des cadres de l’Education nationale. Force est de constater que cette réforme du collège, au lieu de renforcer le pacte républicain, ne fait que l’éroder chaque jour un peu plus.

 C’est pourquoi, Madame la Ministre, en ma triple qualité de professeur, de père et de citoyen, je vous conjure de suspendre sans délai cette réforme et de renouer le dialogue avec les enseignants. Car on ne peut rien bâtir de solide ni de durable dans l’urgence. On ne peut rien construire de positif ni de serein dans le conflit.
 L’avenir de l’Ecole de la République est une cause commune qui mérite qu’on se batte pour la faire avancer. S’il faut réformer l’Ecole – et c’est assurément une absolue priorité ! -, alors réformons-la ensemble ! 
Réformons l’Ecole avec les enseignants, et non pas contre eux.


La suite est ici

Libellés :


13 avril 2016

 

Lettre à NVB :


Isbergues, le 16 mars 2016 

 Madame le ministre,

 En septembre 2016, je franchirai les portes de ma classe pour la 25e année… Cela aurait pu être un bel anniversaire, n'est-ce pas ? Vingt-cinq années au service de mes élèves, latinistes, pour la plupart… Oui, je suis professeur de lettres classiques… Enfin, j'étais… 
J'aurais pu envisager cette rentrée avec joie comme je le fais depuis 25 ans… Mon métier, une vocation, une passion… Mais ça, c'était avant… 

Avant que vous ne décidiez cette abjecte réforme du collège et la mort programmée de mon enseignement.
 À vous qui portez cette réforme et la défendez, à vous qui prônez la réussite pour tous et déclarez la fin de l'élitisme au nom de l'égalité pour tous, à vous qui entendez défendre les valeurs de la République, je veux raconter l'histoire d'une enfant de l'École de la République, je veux raconter l'histoire de 25 ans de carrière au service de cette École de la République. Je veux raconter mon histoire et ma vocation, que vous êtes en train de détruire.

La suite est ici

Libellés :


21 mars 2016

 

Schola delenda est ?



Motion sur la politique éducative du gouvernement par l'Assemblée générale . 
(Samedi 19 mars 2016)

 L'Association des Professeurs de Lettres réunie en assemblée générale s'élève solennellement contre l'œuvre de démolition menée tous azimuts depuis plusieurs mois. Elle constate en effet la convergence de politiques conduites de manière autoritaire par le gouvernement qui se montre hermétiquement fermé à la concertation avec les associations comme aux objections des savants les plus éminents du pays, tient le Parlement à l'écart de décisions qui pourtant impliquent l'avenir de la nation et profère, à propos de la réforme du collège, les affirmations les plus éhontées devant l'opinion publique. 
Ainsi, la réforme de l'évaluation, la mise en place des EPI et les nouveaux programmes scellent la suprématie de compétences transversales et comportementales sur les savoirs disciplinaires qui seuls peuvent élever les enfants confiés à ses écoles à la dignité de citoyens éclairés et qu'elle assujettit aux slogans de la bien-pensance officielle.

....

La suite est ici

Libellés :


11 mars 2016

 

Bruits de chiotte pour rumeurs de cabinet .



Le  ministre a dit "bruits de chiotte"  alors qu'il s'agissait de rumeurs de cabinet:  
Une enseignante lui répond par une lettre ouverte:

La lettre complète était ici samedi matin mais elle a disparu en quelques heures 

Elle est encore là

Ci-dessous le début de la lettre :

« Madame la ministre,

 Mes élèves à moi apprennent à dire « wesh », « nique », « encule », « salope » dès le primaire. 
Mes élèves à moi grandissent très souvent dans des familles où les parents ne parlent pas français, et où le summum de la réussite consiste à passer manger chez KFC. 
Mes élèves à moi n’écoutent pas Boris Vian et Desproges, ignorent l’existence de Bach et Mahler. 
Mes élèves à moi n’ont droit qu’à Booba, La Fouine, Orelsan et Gradur.
Mes élèves à moi doivent passer dix minutes sur chaque vers de Du Bellay pour espérer comprendre quelque chose. Parce que leur référentiel principal, c’est Nabila et Touche pas à mon poste.
Mes élèves à moi poussent dans un environnement où les filles doivent dès la 6eme s’habiller et se comporter en bonhommes, ou se voiler, si elles veulent avoir la paix.
Mes élèves à moi découvrent le porno bien avant d’avoir la chance de rencontrer Balzac.
 Nos élèves, madame la ministre, comprennent que s’ils veulent s’en sortir, accéder aux postes que leurs talents et un travail acharné leur feraient mériter, ils doivent d’abord se défaire de leur codes vestimentaires et langagiers, découvrir les pronoms relatifs, atteindre le pluriel et le passé simple, se reposer sur le subjonctif. 
Ils savent, croyez-moi, madame, que si je m’escrime à leur faire répéter dix fois une phrase avec la bonne syntaxe et le ton juste, c’est parce que je refuse que nos lâchetés et nos faiblesses fassent d’eux ce que la société imagine et entretient : des racailles, des jeunes privés d’avenir car privés d’exigences, de langue, de style, de beauté, de sens, enfin. 
 ....  ....

Libellés :


30 novembre 2015

 

Concours Alkindi .

Alkindi, c’est quoi ?
 Alkindi est une nouvelle compétition qui porte sur la cryptanalyse : l’art de déchiffrer les codes secrets. C’est un concours qui s’adresse à tous les élèves de seconde. Le concours comporte quatre tours : – Le premier tour est une épreuve de 45 minutes sur ordinateur, à laquelle on peut participer seul ou par binôme. Il s’agit d’une série de problèmes interactifs. Chaque problème existe en version facile, intermédiaire et difficile. Tout problème résolu débloque de nouveaux énoncés. Plus on répond à des questions, plus on marque des points. – Les trois tours suivants ont une forme différente. Ce sont des épreuves en temps long (1 à 3 semaines) auxquelles on participe par équipe de 1 à 4 personnes. À chaque tour, il faut déchiffrer un nouveau message secret. – Après chaque tour, un classement est effectué et les 50 % équipes les mieux classées sont sélectionnées pour participer au tour suivant. La participation au concours est entièrement gratuite. Objectifs Aujourd’hui, les questions de sécurité des données sont un des enjeux majeur de notre société, que ce soit pour protéger les transactions bancaires ou garantir la protection de la vie privée. Tout cela est rendu possible grâce aux mathématiques et à l’informatique. Nous souhaitons faire découvrir aux lycéens cette application très concrète des mathématiques, qui joue un rôle énorme dans leur vie quotidienne. Nous voulons leur montrer qu’il est possible de prendre du plaisir en faisant des mathématiques. Enfin, nous souhaitons les sensibiliser à la question importante de la sécurité de l’information. Ce concours rentre dans le cadre de la Stratégie mathématiques et du plan École numérique du Ministère de l’Éducation nationale.


Je n'ai jamais fait de crypto. C'est grave ? 
Pas du tout. Au contraire, c’est le principe ! Ce concours s’adresse à des gens qui n’ont jamais fait de cryptanalyse. Lors de l’épreuve en temps limité, toutes les informations nécessaires seront contenues dans le sujet.
 Est ce que c'est difficile ? 
Le concours est accessible pour tous les élèves de seconde. Lors de la première épreuve, ouverte à tous, chaque question comporte trois niveaux de difficulté. Ainsi, chaque participant peut s’amuser à résoudre des défis adaptés à son niveau. La difficulté augmente lors des tours suivants 
Mais il faut quand même être bon en maths ? 
Pas nécessairement. Si vous avez réussi le brevet c’est que vous avez un niveau en mathématiques suffisant pour pouvoir répondre aux questions.
 Alors qu’est-ce qu’il faut savoir ? 
Il n’y a pas de prérequis autres que le programme de collège. Venez avec l’esprit ouvert, faites preuve de logique et suivez les consignes.
 Et surtout amusez vous !

PS :
Al Kindi est un savant arabe du IXe siècle qui s’est intéressé à de nombreuses sciences allant de la géométrie, à la médecine et à la chimie. Dans le « Manuscrit sur le chiffrement des messages cryptographiques » il explique comment casser les meilleurs codes connus à son époque, à l’aide de la technique de l’analyse de fréquence. C’est la première trace connue de cryptanalyse. Par conséquent, il est considéré comme l’un des fondateurs de la discipline.

Libellés : ,


This page is powered by Blogger. Isn't yours?